Le manhwa en France : état du marché

5

21 mars 2013 par manhwafrance

Le but de cet article est assez simple : faire un état des lieux du marché du manhwa en France, autrement dit lister les titres disponibles, ceux en cours de publication, les éditeurs, les séries stoppées… Bref, essayez de dresser un portrait du marché du manhwa dans l’hexagone.

 

En premier lieu, je vous rappelle que vous pouvez trouver sur le blog la liste des manhwas édités en France, la liste des manhwas en cours de publication en France et la liste des manhwas terminés en France. Il s’agit déjà d’un bon point de départ (pour rappel, si vous voyez une erreur ou un oubli, n’hésitez pas à m’en faire part !).

 

Cette liste nous permet de mettre en avant certains chiffres qui permettent déjà d’avoir une petite idée de l’état du marché. En nombre de séries, comprenant les reprises et rééditions, 274 titres différents ont débarqué dans nos librairies depuis 1996. Un chiffre à comparer avec le nombre de nouveautés mangas/manhwas/manhuas/global chaque année en France qui est désormais d’environ 250. C’est dire la place restreinte occupée par la bande dessinée coréenne dans un marché déjà surchargé.

 

Sur ces 274 séries, 103 ont été stoppées avant la fin de leur parution. Soit par manque de succès, soit tout simplement par cessation de l’activité de leurs éditeurs ou de la branche manhwas de certains d’entre eux. Et ils sont plutôt nombreux à avoir mis la clé sous la porte : Tokebi, Saphira, Samji, la collection Goshawon de Soleil, Ypnos, Atrabile, Drakosia, Kami, Asuka, Kantik, Milan… Bref, faire du manhwa en France est loin d’être simple et s’en sortir en ne publiant QUE des manhwas est quasiment mission impossible. A l’heure actuelle, seuls Booken Manga (plus pour longtemps puisque Yuzuko Peppermint, leur premier manga, est prévu pour avril) et Kwari nous proposent exclusivement de la bande dessinée coréenne. Et si le premier semble reparti après avoir enchaîné les petits soucis depuis leur création et une longue pause de 9 mois jusqu’en ce mois de mars, le second est en grande perte de vitesse depuis plusieurs mois et n’a proposé que 2 titres depuis le mois de novembre…

 

Les manhwas en cours de publication en France sont au nombre de 40, nombre qui tient compte des nouveautés annoncées ET datées. Seulement 6 éditeurs sont concernés : Booken Manga, Casterman, Clair de lune, Ki-oon, Kwari et Paquet. Bien entendu, les volumes de sorties sont complètement différents et il faut bien distinguer les éditeurs fournisseurs réguliers de manhwas (Booken Manga, Clair de lune et Kwari) des éditeurs dont le manhwa n’est qu’un part infime du catalogue. Ainsi, si Booken Manga a 7 manhwas en cours de publication (en comptant The breaker : New wave qui sort en juin), que Clair de lune en possède 18 (en comptant Kaichambi le bébé tigre prévu en mai) et que Kwari en a 11, Casterman et Paquet n’en possèdent qu’un chacun et Ki-oon deux si l’on compte Warlord, à paraître en mai. Bref, un marché très concentré et ce qui n’est pas sans conséquences comme en témoignent les problèmes réguliers des éditeurs en place.

 

Pour être complets sur les éditeurs leaders, une dernière petite salve de chiffres : Booken Manga possède 10 séries manhwas dans son catalogue (dont 7 en cours donc), Clair de lune en possède 27 (dont 18 en cours) et Kwari 14 (dont 11 en cours). Un nombre plutôt conséquent quand on sait que Clair de lune a débuté les manhwas en 2009, Booken Manga en 2010 et Kwari seulement en 2012… Les problèmes rencontrés par ces éditeurs ne sont en général pas du même ordre. Si Booken Manga a souffert de son organisation amateure à ses débuts (ce qui est totalement normal et compréhensible), il a rectifié le tir, a beaucoup communiqué et semble désormais armé pour s’installer durablement dans le paysage éditorial français, notamment grâce à The Breaker, leur meilleure vente. Pour Clair de lune, le problème est différent. D’abord maison d’édition de BD franco-belge, l’éditeur lance sa collection manhwa en 2009, une collection fumetti (bande dessinée italienne) en 2010 et ses premiers mangas en 2011. Bref, l’éditeur est multi-supports, ce qui peut en faire un avantage pour sa pérennité. Le gros bémol concerne le flou constant qui règne sur son planning, régulièrement changeant et comportant certaines séries apparemment en mauvaise posture puisque leur suite ne sera proposée qu’en « 2014, lorsque le marché sera plus propice ». A noter également que Clair de lune ne réédite aucun titre : il n’y a qu’un seul tirage et il ne faut donc pas tarder pour se procurer leurs oeuvres… Finissons par le « dernier » arrivé, Kwari, l’éternel serpent de mer du manhwa puisque les personnes qui s’en occupent étaient déjà celles aux commandes de SEEBD (Tokebi et Saphira) et Samji, deux boîtes ayant dues rendre les armes…

 

En conclusion et vous l’aurez compris, voire même vous le saviez déjà, éditer du manhwa en France est une entreprise très risquée et s’y consacrer totalement en général une voie sans issue. Avec un éditeur qui semble enfin stable et fiable, un autre dont le planning ne donne pas de visibilité à court terme et un dernier qui semble sur le point de disparaître, l’avenir ne s’annonce pas forcément tout rose même s’il ne faut pas dramatiser plus que de raison. Kwari a sorti des titres en janvier – des nouveautés qui plus est -, Clair de lune propose certains titres dans une édition plus luxueuse (toute la série des « tigres »), aucune annonce d’arrêt ces derniers mois… Pas de raison d’être particulièrement optimiste mais aucune non plus d’être trop négatif. Pour le moment, profitons de ce que l’on a, et croisons les doigts pour le futur !

 

Manhwa France tentera de répondre à toutes vos questions sur les manhwas, essaiera d’aller à la pêche aux infos sur les séries en difficultés, parlera des nouveautés à venir, proposera un planning le plus complet possible… Bref, fera tout pour vous informer du mieux possible. Et, une nouvelle fois, n’hésitez pas à me faire part de vos suggestions, souhaits, envies, idées : Manhwa France a été créé pour vous ! A bientôt et bonne lecture à tous !

Publicités

5 réflexions sur “Le manhwa en France : état du marché

  1. miawka dit :

    Pourtant, l’équipe de Kwari devrait être rodés avec SEEBD. Il me semble que si le groupe d’éditeur à fermé, c’est également dû à une mauvaise gestion. Commencé une nouvelle maison d’édition en sortant une série de plus de 60 tomes qui aura fait un flop, c’est tout de même être inconscient quelque part. A croire, qu’ils aiment reproduire leurs erreurs. J’espère tout de même qu’ils sortiront la suite des Périples de Voie lacté avant de mettre la clé sous la porte une nouvelle fois. C’est bien le seul titre de qualité qu’il ai sorti.

    • manhwafrance dit :

      Leur plus grosse erreur n’aura pas été de tenter l’aventure The boss je pense mais plus d’avoir, une fois de plus, lancé pléthore de séries en peu de temps sans prendre le temps de les laisser s’installer : 14 en un an là où Booken en a sorti 10 en 3 années. Et pourtant, cette fois, Kwari n’est pas parti seul dans la « bataille » : il fait équipe avec Physalis, qui édite des romans et des BD. Cela ne semble pas avoir changé grand chose remarque… Mais peut-être que cela peut leur permettre d’être plus « solide » et laisse donc un peu d’espoirs. 😉

  2. Bidib dit :

    Merci pour cet état des lieux sur l’édition manga, très intéressant

  3. playerkill dit :

    City Hunter est le surnom de Ryo Saeba (Nicky Larson en vf). C’est un nettoyeur. De garde du corps des jolies filles à tueur à gages, il nettoie la ville de Tokyo des ordures qui y sévissent.

  4. […] En France le manhwa reste assez méconnu et est très souvent assimilé au manga japonais. Cependant les publications de manhwa se multiplient et des maisons d’éditions spécialisées ont vu le jours. Actuellement de nombreux éditeurs proposent des manhwa. On en trouve chez de grands éditeurs de BD tels que : – Paquet, dans la collection asiatique (link) – Casterman, dans la collection hanguk (link) – Panini, dans la collection Panini Manga – Soleil Mais aussi chez les éditeurs spécialisés dans le manga comme : – Kana – Pika Edition – Kaze Manga – Ki-oon Il existe également une maison d’édition spécialisée dans le manhwa : Booken Manga (link). En 2003 , l’éditeur SEEBD lance deux labels spécialisés dans le manhwa : Tokebi et Saphira. En 2008, avec la liquidation judiciare de SEEBD, René Park, directeur de ces deux collections, a repris une partie du catalogue et crée sa propre maison d’édition : Semji. Malheureusement face à la faiblesse des ventes Semji a récement cessé son activité. Le manhwa est en train de se développer en France et l’offre devrait se diversifier de plus en plus dans les années à venir. Déjà à l’honneur au Festival d’Angoulême en 2003, le manhwa sera encore l’invité d’honneur la 40ème édition du Festival en 2013. Edit : je viens d’apprendre qu’un nouveau label de manhwa sera très bientôt sur le marché : Kwari, filiale d’une nouvelle maison d’édition spécialisé dans la BD franco-belge, Physalis. J’espère que leur catalogue sera intéressant. voir article sur manga-news : link Edit 2 :p état des lieux de l’édition manhwa en France à lire sur Manhwafrance     link […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :